RESEAU SOL(ID)AIRE DES ENERGIES !
Débat problématique énergétique / effet de serre / climat, etc.
La consommation énergétique s'emballe en Asie
http://www.lefigaro.fr/eco-monde/20060117.FIG0038.html?080715

La facture énergétique en Asie hors Japon a gonflé de 65 milliards de dollars en 2003 à 117 milliards de dollars en 2005.
Sixtine Léon-Dufour, 17 janvier 2006
    VIEUX RIVAUX dans la course à l'or noir, la Chine et l'Inde ont pourtant compris que mieux valait faire cause commune. Avoir perdu, pour cause de concurrence, «des milliards de dollars en plusieurs années», comme l'a déploré le ministre indien du Pétrole Mani Shankar Aiyar, les a conduits la semaine dernière à signer un accord «pour établir une stratégie commune en matière d'approvisionnement énergétique».
    Pour certains analystes, ce rapprochement sera «délicat» à mettre en oeuvre. Le sujet est trop stratégique. Juste avant Noël pourtant, unis pour la première fois dans une offre, les deux pays, via l'indien ONGC et le chinois CNPC, avaient pris une participation conjointe, en Syrie, dans la compagnie du canadien Petro-Canada, pour 484 millions €. Ce type de coopération pourrait se multiplier à en juger par la demande croissante de ces deux pays en forte croissance.
    Aujourd'hui, dans les pays émergents, 5 milliards d'individus consomment 2 barils de pétrole par an et par habitant. Dans les pays riches, c'est 18 barils par an en moyenne. «Si les Chinois et les Indiens augmentaient leur consommation pour passer de 2 à 4 barils par an et par personne, la demande mondiale augmenterait de 85 millions de barils par jour, soit l'équivalent de l'ensemble de la production mondiale actuelle», avertit l'agence américaine International Energy Associates.
«Un cauchemar économique et écologique»
    Plus généralement, c'est la demande asiatique dans son ensemble qui croît fortement. D'après une étude de la banque Lehman Brothers, la facture énergétique en Asie hors Japon a gonflé de façon spectaculaire : de 65 milliards de dollars en 2003, à 117 milliards de dollars pour la période juin 2004 - juin 2005. A en croire un autre rapport, du World Energy, Technology and Climate Policy Outlook (WETO), cette fois, en 2030, plus de la moitié de la demande énergétique mondiale émanera précisément de cette zone, contre 40% aujourd'hui.
    Qui pourrait, en effet, empêcher les ménages chinois, indiens ou sud-coréens, d'adopter «l'american way of life» avec force voitures ou appareils électroménagers? Mais, si leur rêve devient réalité, cela donnerait lieu à «un cauchemar économique et écologique», prédit le centre de recherche américain Earth Policy Institute. Pour éviter un tel scénario, il faudrait faire comme le Japon, qui doit importer 96% de son énergie. Depuis des années, le pays fait la chasse au gaspi: de la baisse du chauffage dans les bureaux à l'électroménager du futur qui utilisera de 20 à 60% moins d'électricité. Tout cela porte ses fruits: pour produire 1 dollar de richesse, l'Archipel a besoin de 30% d'énergie de moins que la France ou l'Allemagne, trois fois moins que les Etats-Unis et jusqu'à huit fois moins que la Chine!