RESEAU SOL(ID)AIRE DES ENERGIES !
Débat problématique énergétique / effet de serre / climat, etc.
LA TRANSMUTATION ?

* Source ADIT, septembre 2010: Le projet MYRRHA: líavenir de líhumanité passe par la transmutation des déchets nucléaires (sur base "Rubbiatron") et sur le même thème Un  nouveau nucléaire "mangeur de déchets"
* Source ADIT, novembre 2006: Pourra t-on incinérer les déchets nucléaires? Une expérience teste le couplage d'un réacteur nucléaire avec un accélérateur à protons. Ce qui ouvrirait la voie de la transmutation des déchets (http://www.lesechos.fr)
* La transmutation selon la G@zette Nucléaire: juillet 2003, janvier 2003, novembre 2002, août 1998, juillet 1997
* Source S&V, octobre 2003: Le laser innove contre les déchets nucléaires
    Neutraliser la radioactivité des déchets nucléaires au lieu de les enfouir éviterait les risques de pollution à long terme. Oui, mais cette transmutation nécessite de bombarder les noyaux d'ato mes radioactifs avec des neutrons rapides, un procédé bien trop lourd et trop coûteux pour se généraliser. Or, une équipe animée par le physicien Ken Ledingham (université de Strathclyde, Grande-Bretagne) a peut-être trouvé la solution: la transmutation au laser, un procédé bien moins onéreux. L'idée: diriger un laser pulsé sur une cible en or, entourée d'un échantillon d'iode 129, un déchet radicoactif qui conserve la moitié de sa radioactivité pendant 15,7 millions d'années. Le faisceau focalise 5x l020watts par cm2 pendant une fraction de seconde, ce qui arrache des électrons à la couche d'or. Accélérés à des vitesses proches de la vitesse de la lumière, ils émettent des rayons gamma qui percutent les noyaux d'iode 129, les forçant à se libérer d'un neutron. Il se transforme ainsi en iode 128, d'une demi-vie de 25 minutes seulement! "Après cette première expérience, nous devons passer à l'échelle supérieure pour iraiter des volumes plus importants", a déclaré Ken Ledingham.
laser de transmutation (UK)
C'est de cette chambre que sortent des rayons gamma qui percuteront des noyaux d'iode.
A.K.
* Source Sciences & Avenir (septembre 2003): "L'alchimie au laser"
    Les lasers remplaceront-ils les accélérateurs de particules? Ceux qui y croient (voir S&A No 652) viennent d'en apporter une nouvelle preuve en générant une réaction nucléaire par laser. ce n'est pas la première fois, mais cette expérience ouvre des perspectives dans le traitement des déchets radioactifs; une équipe opérant avec la laser britannique Vulcan, l'un des plus puissants du monde, a arraché un neutron au noyau de l'iode 129 pour le transformer en iode 128. L'intérête est que le premier isotope a une période radioactive de l'ordre du million d'année tandis que le second de 10 minutes...
* Avis(*) de la Commission nationale d'évaluation des choix technologiques (octobre 2002):
    "Pour la transmutation ­ casser les noyaux radioactifs dans un réacteur pour diminuer l'intensité et la durée de la radioactivité des déchets­, des pistes existent." Toutefois, la commission souligne qu'elles ne se concrétiseront qu'avec le choix d'un usage persistant et durable du nucléaire à l'horizon 2025-2035.
    (*)Disponible au siège de la commission, tour Mirabeau, 39-43, quai André-Citroën, 75015 Paris. Tél. : 01 40 58 89 05.
* Séminaire CUEPE du 3/5/2000:
- «Le processus de la transmutation ne semble pas réaliste à long terme», in "L'énergie nucléaire à un tournant?"(Peter Koch)
- «les éventuelles nouvelles technologies (haute to , "Rubbiatron", etc.) ne seront pas rentables avant 2020-2030 » (Benjamin Dessus)