Démantèlement du pont de l’ancienne
station de pompage de Creys-Malville

Publié le 20/02/2017

Cette semaine c’est un gros changement dans le paysage de Creys-Malville et une belle avancée dans le démantèlement de la station de pompage du site. L’entreprise spécialisée MEDIACO, prestataire de l’entreprise CARDEM qui réalise les travaux de déconstruction de la station de pompage sous le pilotage d’EDF a déposé avec succès le pont de 70 tonnes à l’aide d’une grue de 350 tonnes.

Actuellement, les équipes se chargent de découper le pont en plusieurs pièces. Les pièces découpées partiront toute la semaine prochaine en centre de déchets par camion.

Débuté en février, le chantier se terminera au printemps 2017. Au total, cette déconstruction aura généré 500 tonnes d’acier qui seront recyclées par l’entreprise DERICHEBOURG.

À suivre : Le démantèlement des tambours filtrants...

Un chantier en 3 étapes

Dans un premier temps, des opérations de dévasement et d’obturation ont eu lieu pour isoler l’installation du Rhône et permettre ainsi le démantèlement de la partie électromécanique de la station de pompage. 3000m2 de sédiments déposés par le Rhône, devant les prises d’eau de la station de pompage ont été déplacés.Des caissons (batardeaux) ont ensuite été installés pour isoler totalement l’intérieur du bâtiment. Cette opération à forts enjeux sécurité a nécessité l’utilisation de scaphandriers expérimentés pour effectuer ces manœuvres en milieu subaquatique.

Dossier « loi sur l’eau »

Les opérations subaquatiques ont fait l'objet d’études environnementales. Un dossier loi sur l’eau a été monté afin d’obtenir une autorisation préfectorale pour débuter les travaux subaquatiques. En effet, la phase de dragage ayant rejeté plus de 2000 m3 de sédiments dans le Rhône, cette activité nécessite une autorisation préalable de la préfecture. Ainsi, de nombreuses mesures ont été prises tout le long du chantier, afin d’éviter ou de réduire les impacts du chantier sur la faune et la flore environnante.

Dans un deuxième temps, la découpe des parties électromécaniques à l’intérieur de la station de pompage (vannes, pompes, engins d'exploitation), désormais hors d’eau, a débuté en septembre 2016.

Troisième étape, en février 2017, le pont à l’extérieur de la station de pompage est démantelé.

Commentaire

Tout avance : Le traitement du sodium est terminé (Blocs de béton sodés stockés sur site). Maintenant l’installation de pompage est aussi en morceaux. Il est temps : ce réacteur a été fermé en 1997 (20 ans)

Mais jugez de la surveillance (article suivant : Inspection sur les écarts du chantier Superphénix)