Grand CARENAGE
Est-ce sérieux ?
L'avenir du nucléaire est sombre...

EDITORIAL

Tout d’abord disons qu’on ne va pas aborder l’été avec sérénité . Clairement il y a des problèmes du type suivant :

EDF a déclaré le 28 avril 2017 un évènement significatif de sûreté générique affectant toutes les centrales de palier P’4. Les structures métalliques supportant les vases d’expansion des diesels de secours ultime des 12 réacteurs présents sur les sites de Belleville, Cattenom, Golfech, Nogent et Penly ne résisteront pas en cas de séisme. Après calcul, le calibre des chevilles de fixation se révèle insuffisant.

Le 19 mars 2017, un défaut d’isolement d’un câble électrique haute tension a provoqué une émission de fumées. Le dispositif de détection d’incendie a déclenché les alarmes, mais le système d’extinction n’a pas fonctionné.

Les diverses inspections menés sur les sites montrent que « les écarts sont fréquents et peu pris an compte. »

De plus la suite des défaillances dans les forges n’est pas soldée : Areva a fourni quelques résultats, mais ni l’IRSN, ni l’ASN n’ont encore statué sur l’état des réacteurs. Bien sûr l’Asn a permis le redémarrage, malgré des GV défectueux, sous astreindre complémentaire pour éviter des arrêts intempextifs. Les calculs (est-ce suffisant ?) concernant la cuve EPR sont loin d’être terminés d’où une prolongation de l’arrêté autorisant les travaux et prévoyant une demande de démarrage.

Notons la conclusion de l’IRSN à propos de Blayais 2 « Examen du rapport de conclusions du réexamen de sûreté du réacteur n° 2 à l’issue de sa troisième visite décennale. »

« Au terme de son examen des études génériques réalisées par EDF et des modifications envisagées ou entreprises dans le cadre du réexamen de sûreté associé à la VD3 des réacteurs du palier 900 MWe, l’IRSN a jugé satisfaisant le référentiel des exigences de sûreté applicable à ce palier à l’issue des VD3 au regard des objectifs fixés pour ce réexamen.

L’IRSN estime qu’aucune particularité propre au réacteur n° 2 du Blayais n’est de nature à remettre en cause les conclusions des études génériques et les dispositions retenues qui en découlent. En particulier, les conditions dans lesquelles ce réacteur a redémarrées, à l’issue de son arrêt pour VD3, apparaissent satisfaisantes, notamment au vu des résultats des essais réalisés.

Toutefois, l’IRSN estime que le fonctionnement de ce réacteur pour une durée de dix ans n’est envisageable qu’à la condition qu’EDF complète ou renforce les actions visant à assurer sur le long terme le maintien de la conformité de l’installation et la maîtrise de son vieillissement et qu’EDF prenne en compte les recommandations de l’IRSN jointes en annexes. Enfin, l’IRSN souligne que les études associées aux évaluations complémentaires de sûreté, menées à la suite de l’accident de Fukushima, ont conduit l’ASN à prescrire l’étude et la mise en œuvre de nouvelles améliorations de sûreté, dans des domaines couverts par le réexamen de sûreté VD3 900.

Rappel de la recommandation de l’avis IRSN -2015-00177 du 28 mai 2015 applicable au thème «Extension du programme de contrôles des supportages des chemins de câbles »

Recommandation n° 1

Devant le constat du grand nombre d’écarts recensés lors des contrôles de conformité des supportages de chemins de câbles sur un périmètre restreint de locaux, l’IRSN recommande qu’EDF :

  • étende ces contrôles à l’ensemble des locaux, en priorisant dans un premier temps ceux où le risque d’agresseur potentiel de matériels importants pour la sûreté présents dans ces locaux est le plus sensible ; inventorie d’une part les éventuelles difficultés de réalisation des contrôles compte tenu notamment de la couverture de certains chemins de câbles par du revêtement et s’assure d’autre part que le revêtement lui-même ne remette pas en cause la tenue au séisme du chemin de câbles ;
  • présente un programme de remise en conformité des écarts détectés dans un délai n’excédant pas deux ans, sauf indication particulière qui nécessiterait un complément d’étude.

Rappel de la recommandation de l’avis IRSN - 2015-00177 du 28 mai 2015 applicable au « Contrôle des ancrages »

Recommandation n° 3

Au vu des nombreux écarts ayant dû faire l’objet d’une remise en conformité, l’IRSN recommande qu’EDF étende le périmètre des contrôles des ancrages de l’examen de conformité des tranches (ECOT) de la troisième visite décennale (VD3).

Annexe 3 à l’avis IRSN/2017-00149 du 28 avril 2017 : Observation

L’IRSN considère que les modifications matérielles issues du réexamen VD3 900, non encore déployées, devraient faire l’objet de points d’avancement réguliers.

Comme on peut le constater il y aura pour le palier 900 pas mal de travaux à effectuer pour être autorisé à fonctionner au-delà des fameux 40 ans réglementaire garantis par Framatome (inclus dans AREVA plus pour longtemps...)